Zagros

«Zagros» se penche sur le travail de tissage artisanal des Bakhtiaris, une tribu nomade en Irak.
Photo: Les films du 3 mars «Zagros» se penche sur le travail de tissage artisanal des Bakhtiaris, une tribu nomade en Irak.

Qui connaît les Bakhtiaris, et surtout qui s’en soucie ? Ce peuple nomade vivant dans une région montagneuse à la frontière de l’Iran et de l’Irak n’en demande pas tant, cherchant uniquement à survivre à travers les rituels de la conception de tapis faits en laine de mouton. Cette pratique qui plonge dans des temps lointains, les cinéastes Ariane Lorrain et Shahab Mihandoust l’observent avec respect et délicatesse. Même s’ils sont tous deux d’origine iranienne, et un peu citoyens du monde, c’est en retrait qu’ils témoignent de la noblesse et de la dureté de cet artisanat exigeant (deux ans de travail pour un seul tapis), méprisé par les autorités religieuses, accompli au milieu d’une immensité aride, impitoyable. Sur les visages de leurs protagonistes s’est incrustée une détermination farouche, celle de ces tisserands sans pouvoir.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Zagros

★★★★ 1/2

Documentaire d’Ariane Lorrain et Shahab Mihandoust. Canada, 2018, 58 minutes. Version originale en farsi et lori avec sous-titres français ou anglais.