Coup de cœur et coup de gueule sur la Croisette

L’Américain Jim Jarmusch a livré un vibrant plaidoyer écologiste à Cannes.
Photo: Loïc Venance Agence France-Presse L’Américain Jim Jarmusch a livré un vibrant plaidoyer écologiste à Cannes.

Coup de cœur

Les déclarations écologistes de Jim Jarmusch

En conférence de presse pour son film The Dead Don’t Die, l’Américain Jim Jarmusch y est allé d’un vibrant plaidoyer écologiste fort apprécié : « Notre planète est en danger et il faut apprécier chaque petit moment de la vie, a-t-il lancé mercredi. La politique est une distraction. Elle ne contrôle pas la planète. Ce sont les grandes entreprises qui la contrôlent. Je place mon espoir dans les jeunes. »

Coup de gueule

La complexité festivalière

De plus en plus, c’est difficile pour plusieurs journalistes de se dépêtrer ici avec des horaires qui ne leur simplifient pas toujours la tâche. Habituellement, par exemple, le film d’ouverture est présenté à toute la presse le matin du même jour. Mais tout est désormais décalé et la conférence de presse de Jarmusch n’a eu lieu que ce mercredi, ce qui nous a empêchés de vous en parler le jour J, hélas !

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.