Coup de cœur et coup de gueule sur la Croisette

Photo: Christophe Simon Agence France-Presse

Coup de cœur

Les visées écologiques de Cannes

Bon, ce n’est pas encore tout à fait au point, mais la Ville de Cannes a décidé d’éliminer les gobelets et ustensiles de plastique dans les stands de la Croisette. Le bois, le carton et le bambou remplacent tranquillement le matériau en disgrâce, grand pollueur des mers. On salue l’initiative, qui deviendra officielle le 1er juin, mais ça se met en branle. C’est qu’il était roi jusqu’à maintenant durant le festival, ce plastique-là… Allez, bravo !

Coup de gueule

Les chaînes inutiles

Le festival a beau tenter de mettre la pédale douce sur les effectifs policiers trop voyants, qui plombent l’atmosphère et font fuir les cinéphiles allergiques aux fusils en tous genres depuis les attentats de Paris. Quand même… Fallait-il multiplier les chaînes entre La Croisette et son bord de mer comme dérisoire bouclier ? Tout le monde passe en dessous. Les automobilistes ne s’y retrouvent plus et les piétons (j’en suis) lèvent les yeux au ciel. Inutile, dites-vous ?

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.