Mon bébé

Héloïse a pratiquement élevé seule ses trois enfants. Après les plus vieux, voici que Jade, le bébé, s’apprête à quitter le nid et Paris, destination Montréal. Effrayée, nostalgique mais désireuse de voir Jade s’épanouir, Héloïse fait face. Sandrine Kiberlain incarne avec brio cette mère aux abois dans une comédie plutôt chouette, mais arrivant en deçà de sa performance. À nouveau, l’actrice démontre un art consommé de la nuance lors de scènes parfois en mal de cela. La réalisation est agréable à l’oeil dès lors qu’on arrive à faire abstraction de certains effets de montage cucul et d’une musique envahissante. Pour le compte, Mon bébé fonctionne le mieux lorsqu’il s’en tient à son seul point de vue. Dès qu’on alterne avec celui de Jade, avec premier amour convenu et fêtes répétitives, le film perd son zeste. C’est dire la force d’attraction de Sandrine Kiberlain, actrice solaire.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Mon bébé

★★★

Comédie dramatique de Lisa Azuelos. Avec Sandrine Kiberlain, Thaïs Alessandrin, Victor Belmondo, Patrick Chesnais, Camille Claris. France, 2019, 86 minutes.