Débauche à Miami

Viveur et poète, Moondog mène dans les Keys une vie de bohème d’autant plus dénuée de soucis que sa femme riche à millions finance celle-ci. Dans ce nouvel opus, Harmony Korine essaie encore désespérément de choquer. Informe, la trame cumule les moments se voulant transgressifs, signature d’un cinéaste devenu une caricature de lui-même. On se demande d’ailleurs ce qui est le plus puéril : la surenchère creuse, la fixation génitale ou l’étalage gratuit de nudité féminine, Korine s’avérant par moments surtout préoccupé de caser le plus de seins possible dans son cadre. Parent pauvre du Dude de The Big Lebowski, Moondog est l’occasion pour Matthew McConaughey de sortir le grand jeu. À l’image du protagoniste se regardant avec satisfaction lors d’une lecture publique captée autrefois, la star donne souvent l’impression de se mirer dans le « génie » de sa performance. Laquelle n’en paraît que plus empruntée, à l’instar des ambitions pseudo trash du film.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Débauche à Miami (Beach Bum, v.o.a. avec s.-t.f.)

Comédie d’Harmony Korine. Avec Matthew McConaughey, Snoop Dogg, Isla Fisher, Stefania LaVie Owen, Jonah Hill, Zac Efron. États-Unis, 2019, 95 minutes.