Ca$h Nexus

Le capitalisme serait-il une chanson triste ? Sous le regard de François Delisle, assurément, et ce n’est pas la première fois qu’il présente de la société actuelle une vision pessimiste et désespérée. Il le fait cette fois avec beaucoup plus de moyens et d’ambition que dans ses films précédents (Le bonheur c’est une chanson triste, Chorus, Le météore), présentant la décrépitude lente et inéluctable d’un clan familial. Celui-ci est dominé par un père (Guy Thauvette) au soir de sa vie, impuissant devant la haine de ses deux fils, aussi différents que le jour et la nuit : l’aîné (François Papineau), chirurgien prospère, le cadet (Alexandre Castonguay), toxicomane itinérant. Tel un fantôme, Jimmy revient hanter sa famille, distillant un malaise qui prendra des proportions insoupçonnées, révélant à quel point les secrets sont toxiques, et que l’argent n’achète pas tout. Un constat accablant, filmé à hauteur d’homme et au ras du bitume des ruelles sales, rarement traversées d’espoir.

Notre critique complète

Horaire en salles

Ca$h Nexus

★★★ 1/2

Drame de François Delisle. Avec Alexandre Castonguay, François Papineau, Évelyne Brochu, Guy Thauvette. Québec, 2019, 139 minutes.