Le film «Roma», une production Netflix, triomphe aux BAFTA

Tourné en espagnol, «Roma» dépeint l’enfance du réalisateur Alfonso Cuarón dans un quartier de Mexico.
Photo: Source Netflix Tourné en espagnol, «Roma» dépeint l’enfance du réalisateur Alfonso Cuarón dans un quartier de Mexico.

Roma, une production Netflix, a remporté dimanche à Londres deux des plus prestigieuses récompenses britanniques du cinéma (BAFTA), celles du meilleur film et du meilleur réalisateur (Alfonso Cuarón), confirmant la place incontournable qu’occupe désormais le géant américain de la vidéo dans le cinéma.

Pour le BAFTA du meilleur réalisateur, le Mexicain Alfonso Cuarón l’a notamment emporté devant Spike Lee (BlacKkKlansman), Yorgos Lanthimos (La favorite) et Bradley Cooper (A Star Is Born). Dans Roma, Cuarón, oscarisé pour Gravity en 2014, dépeint son enfance dans un quartier de Mexico.

L’acteur américain Rami Malek, 37 ans, a de son côté reçu le BAFTA du meilleur acteur pour son interprétation du chanteur du groupe Queen, Freddie Mercury, dans Bohemian Rhapsody. Déjà couronné d’un Golden Globe pour ce rôle et nommé aux Oscar, il faisait face à Bradley Cooper (A Star Is Born), Christian Bale (Vice), Steve Coogan (Stan Ollie) et Viggo Mortensen (GreenBook).

Chez les femmes, la Britannique Olivia Colman a reçu le prix de la meilleure actrice pour son interprétation de la reine Anne dans la comédie dramatique d’époque La favorite, lors de cette cérémonie organisée au prestigieux Royal Albert Hall.

Nommée aux Oscar et lauréate d’un Golden Globe pour ce rôle, l’actrice de 45 ans a devancé Glenn Close (The Wife), Lady Gaga (A Star Is Born), Melissa McCarthy (Can You Ever Forgive Me ?) et Viola Davis (Les veuves).

À défaut de remporter le prix du meilleur film, La favorite a empoché, outre le BAFTA d’Olivia Colman, une belle moisson de récompenses : meilleur film britannique, meilleurs décors, meilleurs maquillages et coiffures, meilleure actrice dans un second rôle (Rachel Weisz), meilleur scénario original, meilleurs costumes.

Dans cette comédie dramatique ayant pour cadre l’Angleterre du XVIIIe siècle, une confidente et une courtisane se disputent les faveurs de la reine Anne (1665-1714). Entre les trois femmes va se mettre en place un schéma pervers d’influence et de manipulation dont les cartes seront régulièrement rebattues par la souveraine.

Dans la catégorie film d’animation, l’académie britannique a récompensé Spider-Man : New Generation, dans lequel un nouvel homme-araignée noir et latino, Miles Morales, prend le devant de la scène face à un Peter Parker cantonné à un rôle de mentor. Le film l’a emporté devant Les Indestructibles 2, notamment.

Le BAFTA du meilleur documentaire est allé à Free Solo. Produit par National Geographic, le film relate la spectaculaire ascension d’El Capitan, mur de granit du parc naturel de Yosemite en Californie, par Alex Honnold, une première qui a fasciné le monde des grimpeurs et donné des sueurs froides à l’équipe de production.

La Guyanienne Letitia Wright, 25 ans, a remporté de son côté le BAFTA de l’étoile montante (le seul décerné par le public), pour son rôle de Shuri, soeur du superhéros Black Panther, dans le film du même nom, lauréat par ailleurs du prix des meilleurs effets visuels.