En bref - Mambo Italiano séduit Paris mais pas la province

Paris — Un peu plus d'une semaine après sa sortie en France, la comédie gay Mambo Italiano remporte un joli succès à Paris mais n'arrive pas à s'imposer en province.

À l'affiche dans 137 salles, le film d'Émile Gaudreault a attiré près de 57 000 spectateurs à travers le pays. Mais la moitié d'entre eux (27 000) venaient de la capitale et de ses environs, où le long métrage est projeté dans une vingtaine de salles. L'écart est considérable. «Le film, explique un analyste, a touché son coeur de cible mais peine à aller au-delà.» En clair, Mambo, qui raconte les mésaventures d'un jeune Montréalais révélant son homosexualité à sa famille d'origine italienne, aurait rejoint la vaste communauté gay parisienne mais n'a pas fait courir les foules dans les villes de moindre importance. En province, «c'est plus difficile», avoue-t-on chez Métropolitan, son distributeur français. Celui-ci avait orchestré pour Mambo Italiano une belle sortie, marquée notamment par une campagne d'affichage très visible. La critique s'était toutefois montrée très partagée devant ce film «gentiment gay» selon Le Figaro mais «bête et facile» aux yeux de L'Humanité. La sortie à travers la France, au cours des prochains jours, des grosses productions présentées au Festival de Cannes ne devrait pas lui faciliter les choses.