Bad Times at the El Royale (V.F.: Sale temps à l’hôtel El Royale)

Imaginez Dix petits nègres d’Agatha Christie adapté par Quentin Tarantino : le deuxième film de Drew Goddard (The Cabin in the Woods) n’atteint jamais la perfection mécanique de la première et la cruauté jouissive du second, mais offre un divertissement parfois percutant, et de bonne tenue. Divers clients convergent vers un hôtel qui a autrefois connu son heure de gloire, mais en 1969, il affiche une usure avancée. En l’espace d’une nuit, sous une pluie torrentielle, le petit vernis de respectabilité desdits clients va craquer de toutes parts, ceux-ci étant forcés de laisser tomber les masques, et surtout de sauver leur peau. La galerie d’acteurs connus se révèle impressionnante (Jeff Bridges, Jon Hamm, Chris Hensworth), mais ce sont surtout les nouveaux venus, tout particulièrement Cynthia Erivo et Lewis Pullman, qui donnent un supplément d’âme à ce carrousel effréné qui aurait pu gagner en concision.

Notre critique complète

​Horaire en salles

Bad Times at the El Royale

★★★

Thriller de Drew Goddard. Avec Jeff Bridges, Cynthia Erivo, Dakota Johnson, Chris Hensworth. États-Unis, 2018, 141 minutes.