Fêlure (V.F. de Touched)

Karl R. Hearne ne saurait nier une certaine parenté cinématographique avec Roman Polanski, celui du temps où les grands immeubles à logements étaient le théâtre de toutes ses névroses (Le Locataire, Rosemary’s Baby). Dans son premier long-métrage de fiction, il s’intéresse au quotidien, mais surtout à la psyché, d’un concierge taciturne (solide et intense Hugh Thompson), mais plus bavard devant une fillette (Lola Flanery) dont on comprend vite qu’elle est le fruit de son imaginaire. Mais est-ce vraiment le cas ? Serait-elle la variation enfantine d’une locataire disparue dans des circonstances troubles ? À la frontière de plusieurs genres, entre l’horreur et le drame psychologique, ce cauchemar inquiétant aurait sans doute gagné en concision — on sent parfois l’excellent court-métrage allongé pour les impératifs du long —, mais révèle un cinéaste au doigté certain.

Notre critique complète

​Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Fêlure (V.F. de Touched)

★★★

Drame psychologique de Karl R. Hearne. Avec Hugh Thompson, Lola Flanery, John Maclaren, Linda Smith. Canada, 2017, 78 minutes.