Three Identical Strangers

Photo: Métropole Films

Qui n’a pas déjà songé qu’un double de lui-même se cache quelque part ? C’est pourtant ce qui est arrivé à trois hommes qui ignoraient qu’ils étaient des triplets séparés à la naissance, adoptés par trois familles différentes de la région de New York, découvrant leurs liens 19 ans plus tard, complètement ahuris devant la situation. Après la joie des retrouvailles va commencer une insidieuse angoisse autour de cette affaire teintée de l’euphorie clinquante des années 1980, mais aussi de la soif immodérée de découvertes au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Ce documentaire admirable et percutant donne la parole aux principaux protagonistes, recrée avec minutie les moments déterminants de cette histoire abracadabrante et rend hommage à la nécessité du journalisme d’enquête. Le documentariste Tim Wardle jongle ici avec de multiples dilemmes éthiques et s’exécute avec brio, forçant le spectateur à s’interroger sur une foule d’enjeux, au lieu de seulement s’apitoyer sur le sort de ces victimes de scientifiques à la moralité élastique.

Notre critique complète

Horaire en salles

Three Identical Strangers

★★★★ 1/2

Documentaire de Tim Wardle. États-Unis, 2018, 98 minutes.