L’acteur Daniel Pilon est mort après une longue maladie

L’acteur Daniel Pilon, en 2004
Photo: Jacques Grenier Archives Le Devoir L’acteur Daniel Pilon, en 2004

L’acteur Daniel Pilon est mort mardi des suites d’une longue maladie, a annoncé l’agence Ginette Achim, mercredi.

Selon le communiqué transmis par l’agence artistique, l’acteur de 77 ans est décédé à l’hôpital, entouré de ses proches.

La famille célébrera les funérailles en toute intimité, précise-t-on.

« Le bonheur, c’est chaque instant, c’est de vivre chaque instant », avait-il déclaré en entrevue pour le projet «Éléphant: mémoire du cinéma québécois», en 2009.

Et l’acteur québécois a connu beaucoup d’occasions de vivre des instants de bonheur dans le métier qu’il a exercé pendant près de 50 ans et qui lui aura permis de participer à des dizaines de projets, tant à la télévision qu’au cinéma, tant au pays qu’à l’étranger.

Daniel Pilon a amorcé sa carrière en 1968 en interprétant le capitaine Attwood dans le film Play Dirty (Enfants de salaud) d’André de Tooth, puis en jouant Raphaël aux côtés de son frère Donald dans Le viol d’une jeune fille douce, de Gilles Carle.

Il refera d’ailleurs équipe avec Gilles Carle à quelques occasions au cours de sa carrière, notamment dans Red et La mort d’un bûcheron. Sa carrière lui fera croiser le chemin de nombreux autres réalisateurs allant de Jean Beaudin à Yves Simoneau, en passant par Jean-Claude Labrecque, Christian Duguay et Claude Fournier.

À la télévision, les plus jeunes l’auront vu dans Lance et compte, La galère, Mirador et Marche à l’ombre.

Daniel Pilon a également obtenu du succès au sud de la frontière, notamment grâce au rôle de Naldo Marchetta dans la série Dallas dans les années 1980. Les amateurs de soaps américains ont également pu le reconnaître dans les téléromans Ryan’s Hope, The Guiding Light et Days of Our Lives.