La confession

Longtemps après le roman de Béatrix Beck publié en 1952 et l’adaptationsignée Jean-Pierre Melville avec Jean-Paul Belmondo et Emmanuelle Riva en 1961, Nicolas Boukhrief (Le convoyeur, Made in France) revisite cette (très) pudique histoire d’amour entre un prêtre et une communiste athée. Quelques mois avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale dans un petit village français, Barny (Marine Vacth), une belle postière, confronte le nouveau curé de la paroisse (Romain Duris) : leurs joutes verbales camouflent d’autres sentiments, mais dans le tumulte et la morale de l’époque, l’heure est à l’extrême discrétion, même entre eux. Une méditation sur la foi et l’amour qui ne manque pas de pertinence, mais une approche si dépouillée qu’elle en devient austère, cachant le feu du désir sous ces cendres théologiques.

Notre critique complète

Horaire en salles

La confession

★★★

Drame de Nicolas Boukhrief. Avec Marine Vacth, Romain Duris, Anne Le Ny, Solène Rigot. France, 2017, 116 minutes.