Film Stars Don’t Die in Liverpool

Jadis lauréate d’un Oscar, Gloria Grahame, 57 ans, en est réduite à courir le cachet sur les planches. Lorsqu’elle s’effondre, on contacte Peter Turner, comédien de 28 ans avec qui elle vécut quelques années auparavant une folle passion. Entre l’hier romantique et l’aujourd’hui douloureux, cette adaptation des mémoires de Peter Turner ménage des moments d’humour salvateurs en plus de réserver d’excellents numéros d’acteurs. Loin du cliché usuel de la vedette déchue, Annette Bening compose une femme pétrie de contradictions, émouvante et forte ; complexe, en somme. Plutôt que d’essayer de cacher ses moyens limités, le film met en exergue les artifices du cinéma : apparences trompeuses pour gloire éphémère. En filigrane, on commente le traitement cruel réservé aux actrices de tempérament quand elles avancent en âge. Sachant cela, on ne peut que se réjouir de retrouver Annette Bening, 59 ans, dans ce film aussi sympathique à ses rides qu’à son talent.

Notre critique complète

Horaire en salles

Film Stars Don’t Die in Liverpool

★★★ 1/2

Drame biographique de Paul McGuigan. Avec Annette Bening, Jamie Bell, Julie Walters, Kenneth Cranham, Vanessa Redgrave. Grande-Bretagne, 2017, 105 minutes.