«120 battements par minute» et «Au revoir là-haut» trônent au sommet des nominations des César 2018

«Au revoir là-haut» est une adaptation du roman du même nom, lauréat du Goncourt 2013.
Photo: AZ Film «Au revoir là-haut» est une adaptation du roman du même nom, lauréat du Goncourt 2013.

Paris — Une grande fresque sur les années sida en France, le film 120 battements par minute et l’adaptation d’un roman sur la Première Guerre mondiale, Au revoir là-haut, font partie des favoris aux César, récompenses annuelles du monde du cinéma français.

Pour la première fois, les César — dont la 43e cérémonie se tiendra le 2 mars à Paris — récompenseront le film ayant fait le plus d’entrées. L’Académie des César a annoncé mercredi la création de ce nouveau prix qui récompensera vraisemblablement une comédie à succès au box-office, après avoir été régulièrement critiquée pour des sélections jugées éloignées des goûts du grand public français.

Parmi les favoris aux César figure également une comédie, Le sens de la fête, qui récolte 10 nominations, derrière 120 battements par minute et Au revoir là-haut, avec chacun 13 nominations.

Récompensé du Grand Prix à Cannes, 120 battements par minute, de Robin Campillo, est notamment en lice dans les catégories meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur espoir masculin et meilleur acteur dans un second rôle.

En adaptant un Goncourt à succès (Au revoir là-haut), Albert Dupontel est en lice dans les catégories meilleur acteur, meilleur réalisateur et meilleure adaptation.

Prix Louis-Delluc 2017, le film biographique de Mathieu Amalric sur la chanteuse Barbara avec Jeanne Balibar dans le rôle de « la dame en noir » a décroché neuf nominations, dont celles de meilleure actrice, meilleur réalisateur et meilleur film.

Le brio, Patients, Petit paysan et Le sens de la fête complètent cette sélection dans la catégorie « meilleur film ».

Côté actrices, en plus de Jeanne Balibar, Juliette Binoche (Un beau soleil intérieur), Emmanuelle Devos (Numéro une), Marina Foïs (L’atelier), Charlotte Gainsbourg (La promesse de l’aube), Karin Viard (Jalouse) et Doria Tillier (Monsieur et Madame Adelman) sont les comédiennes susceptibles d’être récompensées.

Pour les acteurs, Swann Arlaud (Petit paysan), Daniel Auteuil (Le brio), Jean-Pierre Bacri (Le sens de la fête), Guillaume Canet (Rock’n roll), Albert Dupontel (Au revoir là-haut), Louis Garrel (Le redoutable) et Reda Kateb (Django) sont sélectionnés.

Les 4680 votants ont désormais un mois pour choisir les lauréats.

L’actrice et chanteuse Vanessa Paradis ouvrira la soirée dédiée à l’actrice française Jeanne Moreau, décédée en juillet 2017 et dont le visage orne l’affiche de la cérémonie.

Égérie du réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, l’actrice espagnole Penélope Cruz recevra quant à elle un César d’honneur.

Les principales nominations

Meilleur film
  • 120 battements par minute
  • Au revoir là-haut
  • Barbara
  • Le brio
  • Patients
  • Petit paysan
  • Le sens de la fête

Meilleure réalisation
  • Robin Campillon (120 battements par minute)
  • Albert Dupontel (Au revoir là-haut)
  • Mathieu Amalric (Barbara)
  • Julia Ducournau (Grave)
  • Hubert Charuel (Petit paysan)
  • Michel Hazanavicius (Le redoutable)
  • Éric Toledano et Olivier Nakache (Le sens de la fête)

Meilleure actrice
  • Jeanne Balibar (Barbara)
  • Juliette Binoche (Un beau soleil intérieur)
  • Emmanuelle Devos (Numéro une)
  • Marina Foïs (L’atelier)
  • Charlotte Gainsbourg (La promesse de l’aube)
  • Doria Tillier (Monsieur et Madame Adelman)
  • Karin Viard (Jalouse)

Meilleur acteur
  • Swann Arlaud (Petit paysan)
  • Daniel Auteuil (Le brio)
  • Jean-Pierre Bacri (Le sens de la fête)
  • Guillaume Canet (Rock’n roll)
  • Albert Dupontel (Au revoir là-haut)
  • Louis Garrel (Le redoutable)
  • Reda Kateb (Django)

Meilleure actrice dans un second rôle
  • Laure Calamy (Ava)
  • Anaïs Demoustier (La villa)
  • Sara Giraudeau (Petit paysan)
  • Adèle Haenel (120 battements par minute)
  • Mélanie Thierry (Au revoir là-haut)

Meilleur acteur dans un second rôle
  • Niels Arestrup (Au revoir là-haut)
  • Laurent Lafitte (Au revoir là-haut)
  • Gilles Lellouche (Le sens de la fête)
  • Vincent Macaigne (Le sens de la fête)
  • Antoine Reinartz (120 battements par minute)

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.