Blade of the Immortal

Pas encore la soixantaine, et le cinéaste japonais Takashi Miike (Hari-Kiri : Death of a Samourai, 13 Assassins) en est déjà à son 100e film. Cet opus anniversaire témoigne de sa vitalité contagieuse, même si la chose est entendue depuis fort longtemps. Il renoue ici avec la démesure qui l’a rendu célèbre, s’affichant autant dans la durée (plus de deux heures de frénésie), le nombre de guerriers tombés au combat et les litres incalculables de faux sang maculant l’écran. Tout cela au service d’un spectacle grandiose, étourdissant, voire comique, celui d’un samouraï immortel (Takuya Kimura, à faire baver d’envie Tarantino) s’alliant à une fillette assoiffée de vengeance après l’assassinat de son père. Une chevauchée sauvage et fantastique qui nous laisse à bout de souffle.

Notre critique complète

Horaire en salles

Blade of the Immortal

★★★ 1/2

Drame fantastique de Takashi Miike. Avec Takuya Kimura, Hana Sugisaki, Sôta Fukushi, Hayato Ichihara. Japon, 2017, 140 min.