Jean-Marc Vallée récompensé pour «Big Little Lies» aux Emmy

Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée
Photo: Kevin Winter / Getty Images / Agence France-Presse Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée

Los Angeles — La série Big Little Lies, réalisée par le Québécois Jean-Marc Vallée, a été plusieurs fois primée au gala des prix Emmy, dimanche soir.

M. Vallée est notamment allé cueillir le trophée de la meilleure réalisation pour une série limitée. Big Little Lies a aussi reçu le prix de la meilleure série limitée.

Les acteurs Laura Dern et Alexander Skarsgard, qui tiennent des rôles de soutien dans la série, ont été récompensés pour leur jeu. L’actrice Nicole Kidman, qui incarne le personnage de Celeste Wright, a elle aussi reçu un prix.

Big Little Lies, qui avait recueilli au total 16 nominations, avait déjà reçu trois prix aux Creative Arts Emmy, les récompenses techniques des Emmy.

Parmi les autres grands gagnants de la soirée, on retrouve la série humoristique de longue date, Saturday Night Live. Kate McKinnon, qui incarne l’ex-candidate démocrate Hillary Clinton, ainsi que Alec Baldwin, qui personnifie le président Donald Trump, ont notamment reçu un prix pour leur interprétation dans une série humoristique.

Les comédies Veep et Atlanta se sont aussi démarquées pendant la soirée.

The Handmaid’s Tale, une émission inspirée d’une œuvre de l’auteure canadienne Margaret Atwood, a aussi été récompensée. La série a reçu un prix pour la meilleure réalisation et la meilleure actrice de soutien pour un drame.

L’acteur John Lithgow, qui jouait Winston Churchill, a également été salué pour son rôle dans la série The Crown. « Je dois remercier Winston Churchill. En cette époque folle, sa vie, même en tant que vieil homme, nous rappelle ce à quoi le courage et le leadership ressemblent vraiment », a-t-il déclaré en recevant son prix.

L’animateur Stephen Colbert a ouvert la soirée avec un invité de marque : l’ancien porte-parole de la Maison-Blanche. « Ce sera la foule la plus importante à regarder les Emmy, point », a-t-il déclaré, faisant référence à ce qu’il avait dit au lendemain de l’investiture de Donald Trump.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

1 commentaire
  • Danielle Desbiens - Abonnée 18 septembre 2017 23 h 28

    Erreur et absences

    Publié à 7 h 45, il est incompréhensible que ce texte ne mentionne pas le fait marquant de la soirée précédente, en plus d'oublier de nommer des récipiendaires et de commettre une erreur.
    L'erreur? The Handmaid's Tale a gagné plus de Emmy. Elisabeth Moss a aussi remporté celui de la meilleure actrice dans un rôle principal dramatique! La série a remporté le titre de meilleure série toutes catégories et celui de meilleur scénario dramatique pour Bruce Miller. Le nom de la meilleure actrice dans un rôle de soutien est Ann Dowd, et l'actrice Alexis Bledel a également été récompensée pour son interprétation exceptionnelle.
    Quant au fait marquant, ce fut répété à de multiples reprises par des récipiendaires ou des annonceurs de trophées : c'est, en général, la place des femmes avec des rôles "consistants" ainsi que le point de vue féminin développé dans plus d'émissions et de séries de télévision. Nicole Kidman, notamment, qui joue (et coproduit) dans Big Little Lies en a parlé avec éclat.