Dans les pas de Trisha Brown, documentaire de Marie-Hélène Rebois

Perçant les coulisses du Ballet de l’Opéra de Paris, Marie-Hélène Rebois capture le minutieux travail de passation effectuée par Lisa Kraus sur la reprise de Glacial Decoy, oeuvre charnière du répertoire de Trisha Brown. Ce film documentaire tombe à pic, alors que samedi dernier, la grande dame de la danse postmoderne s’éteignait à l’âge de 80 ans. Et comment transmettre ses partitions chorégraphiques si complexes, tandis qu’aucun système de notations ni l’usage des captations vidéo ne permettent d’en saisir les fines subtilités ? Jeu sur la pesanteur, chutes et déséquilibres donnant naissance à des séquences de mouvements articulés de manière inédite, la chorégraphie se transmet avec rigueur et précision grâce à la mémoire du corps de la fidèle collaboratrice de Brown. À travers des images d’archives et la pédagogie de Kraus, on remonte succinctement aux sources de cette approche de la danse défiant la gravité sur les toits et les façades d’immeuble du New York des années 70. Plutôt adressé aux spécialistes qu’aux néophytes, le film reste un outil précieux pour appréhender l’esthétique forgée par cette grande pionnière et révolutionnaire de l’art du mouvement. Le 26 mars à 13 h 15 à Concordia et le 1er avril à 18 h à Pointe-à-Callière.

 

Dans les pas de Trisha Brown

France, 2016, 79 minutes. Réalisation: Marie-Hélène Rebois.