Replonger dans un des joyaux d’André Forcier

Photo: Cinémathèque québécoise

Au clair de la lune
, chef-d’oeuvre d’André Forcier, vrai bijou de poésie, qui donnait en 1983 la vedette à Michel Côté et à feu Guy L’Écuyer, reprend l’affiche samedi à la Cinémathèque québécoise, à 19 h, dans une version restaurée en hommage au producteur Bernard Lalonde, récemment disparu. Et vraiment, cette oeuvre magique mérite tous les détours. Il faut voir Michel Côté en figure angélique d’albinos, ami d’un ancien champion de quilles (L’Écuyer), déambuler et chanter de concert avec lui, avant tous les envols. Le surréalisme du film, son amour des marginaux, sa transcendance goguenarde en font un des joyaux de la cinématographie québécoise. André Forcier et le producteur Louis Laverdière répondront aux questions du public.