Neuf longs métrages soutenus par la SODEC

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Plusieurs cinéastes québécois de premier plan ont obtenu le feu vert de la SODEC pour leurs projets de longs métrages. Ricardo Trogi poursuit sa trilogie avec 1991, dans lequel son alter ego de 21 ans fait son premier voyage en Europe. Jean-Philippe Duval envoie son héroïne au Vietnam de son côté, en quête de la mère biologique de sa fille, à travers 14 jours, 12 nuits. François Delisle plonge dans le drame d’une fratrie dysfonctionnelle avec Ca$h Nexu$. Dans la foulée de La guerre des tuques, Jean-François Pouliot et François Brisson reviennent à la charge à travers l’animation La course des tuques. Sébastien Pilote propose La disparition des lucioles sur la rencontre de deux écorchés. Ken Scott avec Hana’s Suitcase marie le Japon et l’Holocauste dans un drame avec retour au passé. Kuessipan, de Myriam Verreault, offre une plongée dans l’univers contemporain d’une réserve amérindienne. D’après le livre de Gabrielle Roy, Marie-Hélène Cousineau adaptera à Kuujjuaq Restless River. Dans Une colonie, de Geneviève Dulude DeCelles, la rencontre d’une jeune femme avec un autochtone rebelle, s’inscrit dans un tournant de vie.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.