À voir à la télévision le vendredi 27 février - Au pic et à la pelle

Tiré d'une histoire véridique un brin romancée, Le Tunnel, de l'Allemand Roland Suso Richter, évoque une spectaculaire évasion collective en 1961-62, à travers un tunnel creusé sous le mur de Berlin pour passer de l'Est à l'Ouest; le tout sous les caméras de la NBC News, qui aida les fuyards en échange du scoop et d'images.

Donnant la vedette à Heino Ferch (un Bruce Willis allemand doté d'une grande présence physique), le film, en grande partie collé à son huis clos souterrain, est haletant mais s'offre une mécanique huilée à l'américaine un peu racoleuse.

Avec un fond didactique et prenant le parti d'expliquer à ceux qui l'ignoreraient la double réalité des Allemagnes encore désunies il y a près de quinze ans, le cinéaste accumule les détails et compose un récit sans temps morts, menant son suspense de main assurée, assaisonnant le tout d'une intrigue amoureuse. Un montage serré contribue à l'efficacité de l'histoire. Neuf mois à creuser au pic et à la pelle, malgré l'angoisse, les délateurs aux aguets, la mort qui rôde, les dissensions internes.

Pour la petite histoire, le reportage qu'a tiré NBC News en 1963 de la véritable évasion a raflé à l'époque trois Emmy Awards.

Diffusé en 2001, Le Tunnel devait connaître ici un grand succès de salle; il tint l'affiche plusieurs mois sur nos écrans.

Le Tunnel

Artv, 20h