Cinéma - Les Rendez-vous à l'agenda

Ils démarrent aujourd'hui, se poursuivent à Montréal jusqu'au 22 février, radiographient notre septième art de l'année: les 22es Rendez-vous du cinéma québécois se veulent plus que jamais un carrefour de rencontres et de débats. Le thriller psychologique Dans l'oeil du chat de Rudy Barichello (très imparfait) ouvre le bal à la Place des Arts après l'excellent court métrage d'animation Accordéon de Michèle Cournoyer.

L'aventure se poursuivra au Beaubien, à la Cinémathèque québécoise et au Cinéma de l'ONF durant dix jours avec 161 films en tous genres au menu. Cela dit, les cinéphiles et les artisans de la profession ne s'y déplacent pas uniquement pour les projections, mais aussi pour les activités.

Demain, lors d'un 5 à 7 au bistro des Rendez-vous à la Cinémathèque, le cinéma de genre, en plein essor chez nous, est abordé, entre autres, par Éric Tessier, réalisateur de Sur le seuil. Demain toujours, un atelier professionnel sur la promotion et la diffusion est offert dès 9h30 avec table ronde à 13h. Christian Larouche, le président de Christal Films, Julie Huguet, de Silence on court, et Louis Dussault, de K-Films d'Amérique, animent les débats.

Samedi, hommage sera rendu au très regretté cinéaste Jean Chabot dès 14h au même bistro. La grande romancière Nancy Huston viendra évoquer sa mémoire, de même que le producteur Roger Frappier et le scénariste-cinéaste Michel Langlois. Cette rencontre sera suivie à 18h30 de la projection de deux films de Jean Chabot: Voyage en Amérique avec un cheval emprunté et Notre-Dame des chevaux. Le même jour à 19h30, place au Coup de coeur aux Premières Nations présenté par André Dudemaine du festival autochtone Terres en vue.

La Belgique, invitée des Rendez-vous cette année, nous offre dimanche, dès 19h30, à la Cinémathèque, un florilège de ses meilleurs courts métrages nationaux.

Lundi, à 9h30, l'atelier professionnel du jour est réservé à la place du montage dans un film, à travers une conférence de Louise Surprenant. Benoît Pilon et René Roberge, derrière Roger Toupin, épicier variétés, ainsi que Dominique Fortin et Jean-François Pouliot, pour La Grande Séduction, participeront aux débats.

Lundi également, dans le cadre des 5 à 7 du bistro, la composition de musique de film est à l'honneur avec plusieurs invités, dont Benoît Charest, compositeur de la musique des Triplettes de Belleville, en nomination pour l'Oscar.

Le même soir à 19h, carte blanche est donnée au festival français Némo, qui offre une brochette de courts métrages expérimentaux à la Cinémathèque. À 19h30, le Rendez-vous de la Sartec invite le public à participer à un jeu-questionnaire autour du métier de scénariste animé par Michel Coulombe.

Dès demain débutent également les projections à la Place des Arts de films-cultes québécois, en présence de comédiens et de membres de leurs équipes. Catherine Perrin, animatrice de l'émission Le Septième à Télé-Québec, sera la maîtresse de cérémonie. À 18h demain, place à La Petite Aurore, l'enfant martyre de Jean-Yves Bigras; samedi, 16h, aux Bons Débarras de Mankiewicz; dimanche, 16h, à Sonatine de Micheline Lanctôt; et lundi, 18h, à Léolo de Jean-Claude Lauzon.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.