Berlinale - Solanas reçoit l'Ours d'or d'honneur

Berlin — Le réalisateur argentin Fernando Solanas a reçu hier soir, pour l'ensemble de sa carrière, l'Ours d'or d'honneur de la 54e Berlinale, le Festival international du film de Berlin.

«Ce prix est pour moi une satisfaction personnelle, mais aussi une grande aide pour la diffusion de mes films à travers le monde», s'est réjoui le cinéaste, lors d'une conférence de presse organisée avant la remise du prix.

Son film documentaire le plus récent, Memoria del Saqueo (Mémoire d'un saccage) (2003), qui dénonce la corruption et la dilapidation de l'argent public en Argentine, a été présenté en première mondiale hier soir.

«Nous avons affaire à un génocide social et ses responsables doivent être condamnés pour crimes contre l'humanité», a lancé le réalisateur, à propos de la crise économique et financière qui a ruiné des millions de ses compatriotes en 2002.

Que ce soit dans ses documentaires ou dans ses films de fiction, Fernando Solanas jette un regard critique sur l'évolution politique et sociale de son pays depuis plus de 30 ans, depuis L'heure des brasiers, en 1967.

Contraint à l'exil par la dictature militaire dans les années 70, il a trouvé refuge à Paris, où il a tourné plusieurs longs métrages: Le Regard des autres (1980) et Tangos, l'exil de Gardel (1985).

Fernando Solanas est retourné en Argentine au milieu des années 80 et continue à observer son pays au fil de ses longs métrages comme Le Sud (1988), Le Voyage (1992) et Le Nuage (1998).