Le cinéma du Québec à l’honneur dans 11 pays

«Gabrielle», de Louise Archambault, était l'un des films à l'honneur, dimanche.
Photo: Films Séville «Gabrielle», de Louise Archambault, était l'un des films à l'honneur, dimanche.

Le cinéma québécois était à l’honneur dans 11 pays en ce 20 mars, Journée internationale de la Francophonie.

Grâce au soutien du gouvernement du Québec et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), une vingtaine d’oeuvres québécoises ont été présentées dans le contexte d’une centaine de projections qui ont eu lieu dimanche en Allemagne, au Brésil, en Chine, en Espagne, aux États-Unis, en Inde, au Mexique, en Autriche, en France, au Japon et en Italie.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, appuyait et saluait l’initiative qui, « en plus d’offrir une occasion de mettre en valeur ces oeuvres, permet de faire rayonner le Québec sur la scène internationale ».

Les films québécois ont été sélectionnés par des membres du réseau des représentations du Québec à l’étranger ainsi que par leurs partenaires sur les territoires concernés. On y retrouve entre autres Gabrielle, de Louise Archambault, Inch’Allah, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, La chasse au Godard d’Abbittibbi, d’Éric Morin, La petite reine, d’Alexis Durand-Brault, Le règne de la beauté, de Denys Arcand, et Louis Cyr, de Daniel Roby.

Le 20 mars de chaque année, quelque 274 millions de francophones des cinq continents célèbrent la Journée internationale de la Francophonie. Cette date a été choisie en référence au 20 mars 1970, moment où a été créée l’Agence de coopération culturelle et technique, aujourd’hui devenue l’Organisation internationale de la Francophonie.