Le comité des sages de Québec Cinéma

L’affaire Claude Jutra, avec allégations de pédophilie contre le défunt cinéaste, avait entraîné le changement de nom du Gala des Jutra aux artisans de notre 7e art en « Gala du cinéma québécois » (appellation temporaire). Québec Cinéma s’était alors engagé à former un comité des sages pour l’aider à cheminer à travers ce brouillard et vient d’en nommer les membres. Il s’agit de la juge à la retraite Suzanne Coupal, du médecin-psychiatre Jocelyn Aubut, de l’éthicien René Villemure et du cinéaste Charles Binamé. Ceux-ci devront éclairer les décisions à prendre, puis aider l’organisme à amorcer une réflexion plus large pour la suite du monde. « Bien que certains de la nécessité de changer le nom du gala, nous ne pouvions, à titre d’organisme responsable et voué à la promotion de notre cinéma et de ceux qui le font, nous contenter de simplement effacer les traces de Claude Jutra, sans chercher à trouver du sens et à tirer des leçons de ce drame humain qui a secoué notre milieu, mais aussi l’ensemble du Québec », a déclaré la directrice de Québec Cinéma, Ségolène Roederer.