Les 22e Rendez-vous du cinéma québécois

Denis Chouinard, nouveau président des Rendez-vous du cinéma québécois, était en compagnie de la directrice Ségolène Roederer hier afin de dévoiler la programmation de la 22e édition.
Photo: Jacques Grenier Denis Chouinard, nouveau président des Rendez-vous du cinéma québécois, était en compagnie de la directrice Ségolène Roederer hier afin de dévoiler la programmation de la 22e édition.

«L'année 2003 fut exceptionnelle, rappelait hier Ségolène Roederer, la directrice des Rendez-vous du cinéma québécois, en dévoilant en conférence de presse la programmation de sa 22e édition, qui se veut festive comme le cru.

Avec en ouverture le thriller psychologique Dans l'oeil du chat de Rudy Barichello et l'animation Accordéon de Michèle Cournoyer, et en fermeture Le Beauté du geste de Jeanne Crépeau, parcours des 50 ans de la Cinémathèque, les Rendez-vous proposent dix jours de films maison, mais aussi d'échanges, d'ateliers professionnels.

«Les gens de l'industrie ont rarement l'occasion de se rencontrer, a précisé le cinéaste Denis Chouinard, nouveau président des Rendez-vous, succédant à Louise Portal. En cette année où notre cinéma suscite beaucoup d'intérêt, les Rendez-vous pourront être une arène de réflexion.»

«Dix jours à travers la ville», propose Ségolène Roederer, en guise de ballade à travers notre septième art. Au Cinéma Beaubien, à la Place des Arts, à la Cinémathèque (avec son Bistro SAQ) et au Cinéma ONF seront diffusés 161 films, dont 21 longs métrages, 43 courts et moyens, 17 films d'animation, 35 documentaires. etc. Pour la première fois, les longs métrages ont fait l'objet d'un tri, comme il était de mise depuis quelques années pour les autres sections. «Une nouvelle catégorie: le film d'étudiant est lancée avec 14 films des auteurs de demain», précise la directrice des Rendez-vous.

Bien des événements sont au programme entre les films: Pierre Falardeau et Julien Poulin viendront lancer le coffret DVD de leurs films des années 80: Pea Soup, Speak White, etc. Jean-Claude Labrecque donnera une classe de maître. Hommage sera rendu au défunt cinéaste Jean Chabot. Kino présentera ses meilleures oeuvres et le collectif de jeunes réalisateurs Les Lucioles, ses courts métrages engagés. Un coup de coeur est offert aux Premières Nations, etc.

Section documentaire, Jean-Claude Labrecque lancera Le Grand Dérangement de Saint-Paulin Dalibaire, une suite aux Smattes plus de 30 ans plus tard, Luc Cyr et Carl Leblanc ont interrogé, dans L'Otage, les souvenirs de l'octogénaire James Richard Cross, qui fut enlevé à Montréal par le FLQ en octobre 1970.

À voir aussi: une collection de films belges, dont L'Autre de Benoît Mariage et Daytona d'Amerika orchestra. Philippe Falardeau de son côté a réuni un florilège de courts métrages canadiens-anglais.

Les 5 à 7 du Bistro SAQ se veulent un lieu d'échange sur les sujets de l'heure: un état des lieux des cinéastes en colère est au programme, de même qu'une fenêtre ouverte sur le cinéma de genre, la composition de musique de film, l'animation. etc.

La section Nos plus beaux films présentera, à la Place des Arts, des oeuvres-cultes: La Petite Aurore, l'enfant martyre, Les Bons Débarras, Léolo et Sonatine .

Les Rendez-vous culmineront avec la remise des prix le 22 février à l'hôtel Nelligan qui précédera la Soirée des Jutra le soir même au Théâtre Maisonneuve.