Cinéma - Hommage à Gabin

Paris — Plusieurs centaines d'invités, dont Michèle Morgan, Alain Delon et le ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, ont assisté hier à une soirée d'hommage exceptionnel à Jean Gabin, à l'occasion du centenaire de sa naissance le 17 mai prochain.

Les enfants de l'acteur, Florence et Mathias Moncorgé, et quatre de ses cinq petits-enfants participaient à cette soirée, organisée au théâtre national de Chaillot à Paris, à l'initiative du ministre de la Culture, avec la projection du film de Maurice Gleize, Le Récif de corail (1938), avec Jean Gabin et Michèle Morgan, en copie restaurée.

Avant la projection, Alain Delon, qui a mis sur scène trois des casquettes pied-de-poule de Jean Gabin, a raconté sa première rencontre avec celui qu'il appelait «Patron» ou «le Vieux».

Michèle Morgan, applaudie debout par la salle, a rendu hommage à son partenaire de Quai des brumes, «ce merveilleux comédien, cet homme charmant». «Tu as encore de beaux yeux, tu sais», lui a dit Alain Delon sur la scène.

M. Aillagon a pour sa part souligné «la place unique dans l'histoire de notre cinéma» qu'a tenue cet acteur qui incarna «les vertus et les qualités de notre pays», réalisant «une rare synthèse entre le gentilhomme et l'homme du peuple».

Outre Alain Delon et Michèle Morgan, plusieurs personnalités assistaient à cette soirée, dont Jean-Claude Brialy, Michèle Mercier, Philippe Clay, Francis Huster, l'actrice Mathilde Seigner, l'humoriste Popeck, le président du festival de Cannes, Gilles Jacob, et le directeur du Centre national du cinéma (CNC), David Kessler.

La jeune génération était représentée par plusieurs lauréats du prix Jean Gabin qui, depuis une vingtaine d'années, récompense les meilleurs espoirs du cinéma français: Samuel Le Bihan, Guillaume Canet et le lauréat 2004 Lorant Deutsch.

D'autres manifestations d'hommage à Jean Gabin, de son vrai nom Jean Alexis Moncorgé, né le 17 mai 1904 et décédé le 15 novembre 1976, auront lieu en cette année-centenaire, notamment au Festival de Cannes.