Derrière les images du réel

Le documentaire «Les vaillants», de Pascal Sanchez, sera présenté en ouverture des 18es Rencontres internationales du documentaire de Montréal.
Photo: Source Les Films du 3 mars Le documentaire «Les vaillants», de Pascal Sanchez, sera présenté en ouverture des 18es Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

Avec en ouverture Les vaillants de Pascal Sanchez, immersion dans l’univers d’un HLM du quartier montréalais Saint-Michel et en clôture Olmo and the Seagull, de la Portugaise Petra Costa, docu-fiction sur un couple d’artistes perturbé par l’arrivée prochaine d’un enfant, les 18es RIDM (Rencontres internationales du documentaire de Montréal) remontent en selle du 12 au 22 novembre prochain.

144 films de 42 pays seront proposés, et une centaine d’invités attendus dans une manifestation qui se veut une destination majeure pour les documentaires d’ici et d’ailleurs. 49 courts et longs métrages québécois se mêlent à sa programmation.

Dans la compétition longs métrages, des oeuvres comme la fresque de six heures Homeland (Iraq Year Zero), chronique à Bagdad sur l’avant et l’après-invasion américaine du pays, et Coma de Sara Fattahi sur trois générations de Syriennes face à la guerre. Aussi The Other Side de Roberto Minervini sur l’inquiétante culture white-trash du sud des États-Unis.

La section compétition nationale longs métrages comprend des films comme Pinocchio d’André-Line Beauparlant, sur sa quête d’un frère mythomane, Un amour d’été de Jean-François Lesage, poème amoureux à flanc de mont Royal, et Deprogrammed de Mia Donovan, sur l’art de sortir quelqu’un d’une secte.

Parmi les courts métrages : Ah Humanity ! de Lucien Castaing-Taylor (auteur de Leviathan), traquant après Fukushima les lendemains d’une catastrophe nucléaire, ou la symphonie audiovisuelle End of the Summer de Jóhann Jóhannsson, le compositeur de Sicario.

Enquête sur Allende

Atterrissent dans le volet Panorama Allende mi abuelo Allende de Marcia Tambutti Allende, primé à Cannes, dans lequel la petite-fille de Salvador Allende enquête sur l’ex-président chilien. Aussi Jackson Heights de Frederick Wiseman, sur le quartier multiethnique new-yorkais, Le bouton de nacre de Patricio Guzman, nouvel essai sur l’histoire du Chili, et Le bois dont les rêves sont faits, balade de la Française Claire Simon (attendue à Montréal) au bois de Vincennes.

La mémoire de la défunte Chantal Akerman sera honorée à travers plusieurs volets. Outre un documentaire sur elle, son hommage à sa mère, No Home Movie, sera projeté, ainsi que De l’autre côté, son film sur les migrants mexicains.

Parmi les cinq nouvelles sections de Panorama, « On vous parle du Québec » se veut un carrefour d’enjeux de société. Ainsi, Pudding chômeur de Bruno Chouinard traite des laissés-pour-compte de la réforme de l’assurance-emploi.

Une rétrospective sera consacrée au grand documentariste américain Thom Andersen, avec projection de son film-culte Los Angeles Plays Itself. Une sélection de films se consacre par ailleurs à l’art de la photographie.

Discussions et tables rondes sont au menu, dont une avec le compositeur Jóhann Jóhannsson. Parmi les installations exposées : celle de Donigan Cumming, A Life in Photography : Kerr’s Suitcase, collaboration fictive avec un photographe disparu, présentée au Quartier général des RIDM, au 3450, Saint-Urbain.