À voir au FNC

Une scène tirée de la série «Trépalium» de Vincent Lannoo, dont les deux premiers épisodes seront présentés en primeur au FNC.
Photo: Source FNC Une scène tirée de la série «Trépalium» de Vincent Lannoo, dont les deux premiers épisodes seront présentés en primeur au FNC.
Trépalium — Une curiosité, à travers le nouveau volet Séries télé, Trépalium de Vincent Lannoo (Au nom du fils), tournée pour la chaîne Arte, dont le FNC a la primeur (diffusion des deux premiers épisodes). Il s’agit d’une contre-utopie située à la fin du XXIe siècle alors qu’un mur sépare les citoyens actifs des chômeurs privés de tout.
 

Heart of a Dog — Pour la grande artiste multidisciplinaire américaine Laurie Anderson, il s’agit d’un tout premier long-métrage, oeuvre hypnotique qui commande une plongée dans son propre inconscient. Car se côtoient ici le royaume des vivants et celui des morts, avec le Livre des morts tibétain en guide à travers les limbes. À travers sa voix hors champ, celle qui perdit en 2011 sa mère, son mari, le musicien et chanteur Lou Reed, ainsi que son chien fidèle accole à des souvenirs, des bouts de films maison, des réflexions sur cet entre-deux-mondes où l’esprit erre. Ce film cathartique en est un sur le deuil et ses questionnements infinis.

La vanité — Pour ceux que le sujet de l’euthanasie intéresse particulièrement, un film du Suisse Lionel Baier, quand même assez maladroit, longtemps en huis clos. La vanité réunit un architecte septuagénaire désireux d’en finir (Patrick Labb), une femme qui prétend l’aider (la grande Carmen Maura, muse d’Almodóvar) et un prostitué russe (Ivan Girogiev). Sur fond d’humour noir, un film qui cherche à tâtons des réponses aux grandes interrogations du jour.

À voir en vidéo