Vingt-six films en compétition, dont un seul québécois

Lors d’une laconique séance de clavardage, Serge Losique et son équipe de programmateurs ont dévoilé les titres des 26 films en compétition officielle. Un seul film québécois y figure : Mes ennemis de Stéphane Géhami.​
 

On nous avait annoncé que le FFM prendrait le virage numérique en dévoilant sa programmation lors d’une conférence virtuelle. Excellente idée, d’autant plus que ce jour-là, le mardi 11 août, il pleuvait. Or, en arrivant sur le site, il s’avère que ladite conférence est une séance de clavardage animée par Serge Losique et ses programmateurs afin de permettre « des échanges accessibles à tous à travers la planète ».

Bientôt, le ton laconique et les réponses évasives nous ont presque fait regretter l’époque où Losique et Danièle Cauchard répondaient sèchement aux questions de la presse. À la question d’un confrère désirant savoir qui sera présent, on nous fait savoir que « nous attendons de grands noms ». Vraiment ?

Lorsqu’un confrère fait remarquer que les films en compétition sont pour la plupart d’illustres inconnus et demande de nous signaler quelques musts, l’équipe refuse de s’y plier et rappelle qu’un festival, c’est l’occasion de faire des découvertes. Nous insistons : quels sont ces grands noms ? « Dans un festival international, tous les noms sont de grands noms », répond-on.

Quant à savoir si le FFM souhaite remédier au fait que les réalisateurs québécois préfèrent soumettre leur film au Festival de Toronto, la réponse est la suivante : « Il y a toujours au moins un film québécois dans la compétition mondiale ». Motus et bouche cousue également en ce qui concerne le départ de Michel Nadeau, l’arrivée de Louis Roquet et le financement, puisque Losique et ses sbires ne parlent que de programmation. Parlons-en, alors !

Sous le radar

 

Dédié au regretté Manoel de Oliveira, le 39e FFM présentera 270 longs métrages et 199 courts en provenance de 86 pays. Muhammad du cinéaste iranien Majid Majidi ouvrira le bal (le film de clôture sera annoncé plus tard). Le producteur David Puttman donnera une classe de maître le 28 août ; parmi ses cinq films présentés en séances extérieures se trouvent Mission de Roland Joffé et Chariots of Fire de Hugh Hudson.

Du côté de la compétition officielle, dont le jury est présidé par Dany Laferrière, on retrouve Marie-Josée Croze dans le drame romantique 2 nuits avant le matin du Finlandais Mikko Kuparinen. Vue dans Y tu mamá también d’Alfonso Cuaron et Pan’s Labyrinth de Guillermo del Toro, Maribel Veru tient le haut de l’affiche dans la comédie dramatique Felices 140 de l’Espagnole Gracia Querejeta. La comédie dramatique Fou d’amour du Français Philippe Ramos s’inspire d’un fait divers à propos d’un prêtre aimant trop ses paroissiennes (Melvil Poupaud). Un thriller pique notre curiosité : L’âme d’un espion du Russe Vladimir Bortko où Malcolm McDowell et Sandrine Bonnaire se partagent la vedette.

Dans la comédie dramatique marocaine de Jérôme Cohen-Olivar, L’orchestre de minuit, Gad Elmaleh incarne un homme devant retourner au Maroc afin d’assister aux funérailles de son père musicien durant la guerre du Yom Kippour. Sept ans après En plein coeur, le Québécois Stéphane Géhami revient avec Mes ennemis, où un aspirant romancier (Frédéric Lemay) entame une relation avec une pianiste ratée (Louise Marleau). Divisé en six segments, le drame Outliving Emily des Américains Eric Weber et Sean Devaney relate le tumultueux mariage d’un couple durant 50 ans. Enfin, on nous promet la visite d’Alexis Bledel (Emily dans le deuxième segment) et le reste de la programmation dans les prochains jours.

Le Festival des films du monde

Du 27 août au 7 septembre

À voir en vidéo