Tristesse Club

Photo: Tristesse Club

Deux frères que tout sépare se réunissent à l’occasion de l’enterrement de leur père, avec qui ils étaient en froid. Mais voilà qu’en arrivant dans l’hôtel décati ayant appartenu au défunt, ils découvrent, dubitatifs, une demi-soeur dont ils ignoraient l’existence. Avec ce premier film réalisé de manière indépendante, Vincent Mariette propose un récit adroitement construit qui se déploie en une suite de séquences conçues comme autant de petits films autonomes, avec amorce, montée et chute, mais qui, au final, forment un tout cohésif. Et irrésistiblement décalé.