Crise d’adolescence

«Inside Out», le plus récent film de Pixar, est une odyssée fantastique haute en couleurs qui traite de façon ludique du passage à l’adolescence.
Photo: Disney Pixar «Inside Out», le plus récent film de Pixar, est une odyssée fantastique haute en couleurs qui traite de façon ludique du passage à l’adolescence.

Adolescente du Minnesota, Riley accepte difficilement de déménager à San Francisco avec ses parents, qui ne comprennent rien à ses brusques changements d’humeur. Au même moment, tandis que Joie et Tristesse (voix d’Amy Poehler et Phyllis Smith dans la version américaine ; voix de Charlotte Le Bon et Sonia Vachon dans la version française doublée au Québec) doivent plonger au plus profond de l’esprit de la jeune fille afin de rétablir l’équilibre, Peur, Dégoût et Colère (Bill Hader/Xavier Dolan, Mindy Kaling/Édith Cochrane et Lewis Black/Réal Bossé) auront à s’occuper du centre de contrôle.

Odyssée fantastique haute en couleurs portée par une distribution vocale impeccable, cette création des studios Pixar s’avère un trésor d’imagination, de créativité, de beauté, de drôlerie et d’émotion qui séduiront petits et grands. Piloté par Peter Docter (Monsters Inc., Up) et Ronaldo Del Carmen, scénariste du film, Inside Out fascinera d’une part les jeunes spectateurs qui exploreront avec bonheur les méandres de la pensée et les secrets du cerveau en s’attachant d’emblée aux colorés petits personnages qui régissent la personnalité de Riley. Qui plus est, ils demeureront captivés par cette spectaculaire course contre la montre alors que les Émotions auront à contourner les obstacles les plus surprenants. Nul doute aussi qu’ils seront touchés par les tourments de la malheureuse Riley.

Quant aux spectateurs plus mûrs, ils seront éblouis par l’intelligence et par la finesse avec laquelle les réalisateurs parviennent à vulgariser le fonctionnement du cerveau sans jamais tomber dans le plus plat didactisme. Des îles de la Personnalité en passant par le Train de la pensée, jusqu’au Dépôt des souvenirs, les différentes parties du cerveau se déclinent en d’étonnants terrains de jeux rappelant tantôt une immense machine à boules, tantôt l’univers de Tron. Rarement un cours d’anatomie du cerveau aura été aussi inventif et palpitant.

Inside Out est précédé du court-métrage musical Lava de James Ford Murphy, joli récit aux accents mélancoliques relatant la romance de deux volcans du Pacifique.

Inside Out (Sens dessus dessous)

★★★★

États-Unis, 2015, 94 minutes. Film d’animation de Peter Docter et Ronaldo Del Carmen. Avec les voix d’Amy Poehler/Charlotte Le Bon, Phyllis Smith/Sonia Vachon, Mindy Kaling/Édith Cochrane, Bill Hader/Xavier Dolan et Lewis Black/Réal Bossé.