Rectificatif

Dans la critique « Trois vies d’artistes et une seule mort » signée par André Lavoie dans notre édition du vendredi 15 mai, le film L’oeuvre des jours est attribué au réalisateur Bruno Boulianne alors qu’il s’agit d’une oeuvre de Bruno Baillargeon. Nos excuses aux deux réalisateurs.

À voir en vidéo