À voir à la télévision le jeudi 8 janvier - La glace est mince

Ça ne date pas d'hier, ni du Déclin de l'empire américain, que les sous-sols de bungalow ressemblent à tout... sauf à des sous-sols de bungalow.

En ce sens, The Ice Storm (v.f.: La Tempête de glace), du cinéaste taïwanais Ang Lee, n'offre aucune révélation fracassante sur le libertinage qui avait cours dans ce petit coin paisible du Connecticut en novembre 1973. Par contre, et c'est là toute la beauté de ce film, il en expose la face moins glorieuse et le prix à payer pour tous ceux qui, plutôt que de crever d'ennui, cherchaient à suivre le courant. Sans savoir qu'ils allaient peut-être s'y noyer.

Les Hood ne se distinguent en rien des autres familles de leur entourage. Leurs deux adolescents, Paul (Tobey Maguire) et Wendy (Christina Ricci), s'éveillent à la sexualité; le père, Paul (Kevin Kline), s'amuse avec Jane (Sigourney Weaver), une voisine aux moeurs plus libérales, alors que son épouse Elena (Joan Allen) fait l'impossible pour sauver les apparences. Invités chez des amis pour une soirée dont ils vont se souvenir longtemps, les masques de l'hypocrisie vont tomber. Et c'est sans compter ce verglas qui va mettre un terme brutal au petit jeu.

Avec, comme dans un murmure persistant, les bombes larguées sur le Vietnam et les scandales à venir de l'administration Nixon, The Ice Storm présente surtout la véritable tempête morale à s'abattre sur un pays qui vivait alors ses dernières heures d'insouciance. Le portrait de la petite famille modèle commençait à craqueler et le film en expose les premières véritables fissures.

Le film étant sorti en 1998, au moment où le Québec se remettait à peine de «sa» crise du verglas, plusieurs auront peut-être préféré passer leur tour devant les malheurs glacés de la famille Hood. Voilà une belle chance de se rattraper pour découvrir un film qui, à travers des soubresauts météorologiques, dresse une carte fidèle des tornades émotionnelles de personnages pris dans un temps de grands bouleversements.

La Tempête de glace

Télé-Québec, 21h