Le best-seller de Valérie Trierweiler va être adapté au cinéma

« Avec Merci pour ce moment, Valérie incarne la lutte d’une femme qui crie sa vérité », estime Saïda Jawad, actrice et productrice française.
Photo: Leon Neal Agence France-Presse « Avec Merci pour ce moment, Valérie incarne la lutte d’une femme qui crie sa vérité », estime Saïda Jawad, actrice et productrice française.

Paris — Merci pour ce moment, le livre dans lequel Valérie Trierweiler raconte son histoire d’amour et sa rupture avec le président François Hollande, va être adapté au cinéma, a annoncé lundi Saïda Jawad, actrice et productrice française.

« Romarin films, ma société de production, en accord avec Valérie, développe actuellement l’adaptation cinématographique du best-seller et envisage des coproductions avec des sociétés françaises et internationales », dévoile Saïda Jawad dans le magazine Gala.

« Avec Merci pour ce moment, Valérie incarne la lutte d’une femme qui crie sa vérité », estime cette amie proche de l’ancienne compagne de M. Hollande.

« Je ne prépare pas un film polémique, je veux juste raconter le combat d’une femme amoureuse, même si l’histoire est exceptionnelle, car l’homme aimé est président. Le thème, lui, reste universel », assure la jeune productrice, qui dit avoir soutenu François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012.

Le livre de Valérie Trierweiler, sorti début septembre 2014 en France et également publié dans plusieurs pays étrangers, a été tiré à plus de 730 000 exemplaires, rapportant à son auteur plus d’un million d’euros. Lundi, le livre était toujours dans le trio de tête des meilleures ventes d’essais en France. Une version augmentée serait en projet.

Valérie Trierweiler aura un droit de regard sur l’adaptation cinématographique.

Le président socialiste français avait annoncé sa rupture avec Mme Trierweiler, avec laquelle il vivait depuis plusieurs années, quelques jours après la révélation de sa liaison avec l’actrice Julie Gayet, en janvier 2014.

Saïda Jawad n’a pas dit un mot sur le nom du réalisateur ou la distribution, mais les réseaux sociaux s’amusaient lundi à jouer les directeurs de casting : Julie Gayet et Gérard Depardieu revenaient le plus souvent en têtes d’affiche.

« Nous nous sommes rencontrées il y a trois ans, pendant la campagne des primaires. J’ai ensuite soutenu le candidat Hollande. Depuis, effectivement, avec Valérie, nous sommes inséparables […]. J’aime la femme. Sa sincérité, son intégrité, sa force, sa sensibilité », confie encore Mme Jawad, qui, en marge de sa carrière de comédienne, a créé une société de production audiovisuelle.

Si le projet d’adaptation de Merci pour ce moment aboutit, il rejoindra les rares films français inspirés de la vie privée de politiques : outre Welcome to New York, le film d’Abel Ferrara sur la chute de Dominique Strauss-Kahn, le film de Francis Girod Le bon plaisir (1984), tiré du roman de Françoise Giroud évoquant l’enfant secret d’un président, allusion à la fille — alors cachée — de François Mitterrand.

À voir en vidéo