«Ma Moulton et moi» sur le chemin des Oscar

Le délicieux Ma Moulton et moi, de la réalisatrice montréalaise Torill Kove, une production de l’ONF, a été présélectionné parmi dix films en vue de l’Oscar du meilleur court métrage d’animation. La cinéaste canado-norvégienne avait déjà remporté l’Oscar dans cette catégorie en 2007 pour The Danish Poet, après avoir reçu une mise en nomination pour Ma grand-mère repassait les chemises du roi en 2000. Son humour, une acuité et une originalité de thèmes font sa marque. Ma Moulton et moi raconte une vie de famille à travers le regard d’une fillette de sept ans, qui souffre d’avoir des parents non conventionnels. Son père est le seul de la ville à arborer une moustache, sa mère l’habille comme ses soeurs avec des robes découpées dans du tissu à rideaux. Dur ! Le film évoque surtout le manque d’écoute des adultes face aux besoins réels de leurs enfants. On connaîtra en janvier la liste des films retenus en sélection finale.