«Whiplash» vainqueur au FCIAT

La 33e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) s’est terminée le 30 octobre en fin de soirée à l’issue de la présentation en première mondiale de la comédie fantaisiste Henri Henri, chaudement accueillie par le public. Il s’en est d’ailleurs fallu de peu pour que le premier long métrage de Martin Talbot remporte le Grand Prix Hydro-Québec remis par le public, qui lui a finalement préféré, de justesse, le film américain Whiplash, de Damien Chazelle, déjà célébré sur le circuit festivalier mondial. Le documentaire L’empreinte, de Carole Poliquin et Yvan Dubuc, s’est pour sa part inscrit en troisième place du palmarès. Également déterminé par le public, le prix animé RNC Médias a été décerné à Histoire de bus, de Tali. Le prix Télébec, dont le jury sacre le meilleur court métrage, a quant à lui jeté son dévolu sur Toutes des connes, une oeuvre aussi ironique que désopilante réalisée par François Jaros. Enfin, le drame musical Geronimo, du Français Tony Gatlif, a obtenu la faveur du jury du prix oecuménique Communications et Société.