Le FIFBM a 10 ans

Le Festival international du film black de Montréal (FIFBM) a dévoilé la programmation de sa 10e édition, qui se veut entre autres une occasion de renouveau de l’événement. L’addition du « Black Market », ou un marché (noir) du film destiné à l’industrie, résulte de cette préoccupation. Projeté à Cannes, le drame Hope, de Boris Lojkine, ouvrira les festivités le 23 septembre. L’autre moitié du soleil, de Biyi Bandele, les clora le 28. Le clou de ce cru anniversaire sera cela dit à coup sûr la visite du cinéaste américain Spike Lee, à qui on décernera le tout premier prix Précurseur pour l’ensemble d’une oeuvre intègre et engagée. Régine Chassagne et Dominique Anglade, de la Fondation Kanpe, seront également honorées. Enfin, signalons le volet Relève et diversité lors duquel cinq jeunes cinéastes néophytes pourront exprimer ce que signifie « Être Noir à Montréal », thème de leurs courts métrages respectifs.