Portrait d’une pasionaria

Une image de <em>Mercedes Sosa : la voix de l’Amérique latine.</em>
Photo: Crédit: Cinéma du Parc Une image de Mercedes Sosa : la voix de l’Amérique latine.

Le documentaire Mercedes Sosa : la voix de l’Amérique latine revient sur le fabuleux destin de la célèbre chanteuse argentine. Réalisée par Rodrigo H. Vila, qui avait déjà consacré un film à l’icône peu avant son décès en 2009, cette production honnête mais un peu en panne de cinéma saura intéresser les néophytes tout comme elle parviendra à instruire, ne serait-ce qu’au détour d’une confession spontanée, les experts.

 

Née en 1935 dans la petite ville de San Miguel de Tucumán, en Argentine, Mercedes Sosa possédait une voix puissante, unique. Une voix dont on eu tôt fait de décréter qu’elle était celle de l’Amérique latine, d’où ce surnom affectueux et empreint de respect : «La Voz de América ». Fille d’un père épris de valeurs péronistes, elle choisit plutôt la voie de gauche, chantant la fierté de son peuple et pourfendant les abus des puissants. Figure de proue de la «Nueva Canción» (ou «Nouvelle Chanson», le mouvement est également appelé « Nuevo Cancionero» en Argentine), elle fut contrainte de s’exiler à Paris en 1979. Sa popularité y grandit, à l’instar de son mythe. De retour au pays en 1982, elle continua de souffler sur les braises du changement avec sa voix si chaleureuse. De passages à vide en dépressions, elle revint, immense, en 2009, avant de s’éteindre, son immortalité assurée.

 

Ces grandes lignes d’une vie picaresque à souhait sont connues, mais entre chacune d’elles se déroulèrent moult tribulations tantôt publiques (les critiques envers Isabel Perón), tantôt privées (les mauvais traitements infligés par son premier mari Manuel Óscar Matus). Recueillis par le fils de Mercedes Sosa, Fabian Matus, également narrateur, les témoignages généreux entrecoupés de documents d’archives bien choisis sont livrés avec franchise, émotion, et parfois impudeur. Ils sont entiers, à l’image du sujet.

Mercedes Sosa : la voix de l’Amérique latine (V.O. S.-T.F. de Mercedes Sosa : La voz de Latinoamérica)

Scénario et réalisation : Rodrigo H. Vila. Image : Hans Bonato, Mariano Cúneo, Ariel Gonzalez. Montage : Luciano Origlio. Musique : Diego Vila. Argentine, 2013, 90 minutes.