Meurtres au soleil

La Havane existe peu comme décor de cinéma puisque les cinéastes étrangers, dont ceux des États-Unis, peuvent difficilement y mettre les pieds ; dans un proche avenir, les choses risquent de changer…

 

Armés de leur passeport canadien et de l’enthousiasme des débutants, les acteurs Tony Pantages et Gil Bellows (la série Ally McBeal, Louis Cyr) s’offrent une virée en forme de suspense dans Three Days in Havana. Le périple ne manque pas de charme sur le plan touristique, les deux apprentis cinéastes ratissant les coins les plus pittoresques de cette cité fabuleuse, mais en décrépitude.

 

En bons élèves consciencieux d’Alfred Hitchcock, ils plongent un personnage banal dans une spirale (relativement) étourdissante, un complot meurtrier dont les codes sanglants lui échappent. Alors que Jack (Bellows, au jeu plus physique que réellement habité) voulait mieux connaître le vrai visage de La Havane plutôt que d’y brasser des affaires, sa rencontre avec un journaliste anglais (Greg Wise, survolté), véritable party animal, va plutôt le plonger dans un mauvais thriller dont il est la vedette involontaire.

 

La ligne narrative apparaît claire et nette mais le résultat final s’avère plutôt sinueux, plombé par un rythme erratique, victime aussi d’une ambiance visiblement bon enfant. Le scénario fut en partie improvisé, remanié après un premier tournage, et les acteurs chevronnés qui se bousculent devant la caméra le font surtout par pure camaraderie. De là à dire qu’ils s’offrent de petites vacances…

 

Abus de mojitos ? Coup de soleil impitoyable ? Three Days in Havana
fait surtout figure de jolie carte postale et sa durée modeste (à peine 80 minutes sans le générique final) témoigne de la minceur du programme. Qu’un thriller aussi court paraisse aussi long prouve avec cruauté que l’on peut s’ennuyer partout, même dans une ville aussi fascinante que La Havane.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Three Days in Havana

Réalisation et scénario : Gil Bellows et Tony Pantages. Avec Gil Bellows, Greg Wise, Christopher Heyerdahl, Don McKellar. Image : Pieter Stathis. Montage : Rob Neilson. Musique : Keith Power. Canada, 2013, 83 minutes.