Deux nouveaux tournages américains pour Denis Villeneuve

Le réalisateur Denis Villeneuve apprécie le talent des Américains dans l’écriture de scénarios.
Photo: Pedro Ruiz - Archives Le Devoir Le réalisateur Denis Villeneuve apprécie le talent des Américains dans l’écriture de scénarios.

Il est fou de joie, Denis Villeneuve. Ses deux projets de films américains Sicario et Story of Your Life (deux titres de travail) viennent d’avoir le feu vert, après négociations entre les studios concernés. Il les tournera le premier cet été, le second au printemps 2015. Ses acteurs sont en grande partie trouvés, le financement aussi, les recherches de location entamées. Il met les scénarios à sa main. Jusqu’à la dernière minute, le cinéaste québécois croyait qu’un seul des deux aboutirait, ses acteurs dont il ne veut pas encore dévoiler les noms se retrouvant aux prises avec des conflits d’horaire. Et puis, bingo ! « Je suis si content,disait-il au Devoir. J’adore ces deux scénarios même s’ils sont imparfaits et qu’il faut les retravailler. Je n’en reviens pas des bons scénarios qui circulent aux États-Unis. Ils sont très forts là-dessus. Au Québec, nous avons d’excellents techniciens et de grands acteurs, mais les scénarios sont souvent trop faibles. Les meilleurs projets qu’on me propose sont pour l’instant là-bas. »

 

Le cinéaste, qui a connu un départ canon avec son premier film américain Prisoners (pour lequel le chef opérateur Roger Deakins était en nomination aux Oscar), se dit bien vu des acteurs aux États-Unis, qui veulent travailler avec lui. Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal et compagnie, ayant apprécié leur expérience sur l’excellent Prisoners (125 millions de recettes aux guichets mondiaux, par ailleurs), lui ont fait bonne réputation. Villeneuve ignorait s’il se casserait la gueule avec ce premier tournage américain, et dit avoir joué son va-tout. Mais ça s’est pour le moins bien passé.

 

Sicario,un drame avec crimes et trafic de drogue, écrit par Taylor Sheridan, se déroule à la frontière mexicaine lors d’une opération clandestine, inspiré d’un fait vécu et mettant en scène une femme policière. Black Label et Thunderbird, sont derrière le film. Quant à Story of Your Life, un scénario d’Eric Heisserer tiré d’une nouvelle de Ted Chiang, il constitue une fable de science-fiction, l’histoire d’une linguiste engagée par l’armée américaine pour communiquer avec les extraterrestres qui se mettent à pulluler sur Terre. « Le film n’est pas inspiré de faits vécus, rigole-t-il. Il n’ira pas aux Oscar », faisant allusion au fait que depuis quelque temps, les histoires vraies à la base des films ont la cote aux nominations de l’Academy. Story of Your Life sera financé et produit par Lava Bear Films et FilmNation.