Le météore et Sarah préfère la course primés aux 32es RVCQ

Les Rendez-vous du cinéma québécois, qui battent leur plein, remettaient mercredi matin les lauriers de leur 32e édition. C’est le remarquable Météore, de François Delisle, qui a remporté le prix Luc-Perreault du meilleur film québécois remis pas l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC).

 

Chloé Robichaud, pour Sarah préfère la course, lancé en mai dernier à Cannes, a remporté le prix Gilles-Carle couronnant un premier ou second long métrage de fiction. Mention spéciale fut accordée à Chasse au Godard d’Abbittibbi d’Éric Morin. Ces deux films donnent la vedette à Sophie Desmarais, la vedette féminine montante de l’année. Le prix Pierre et Yolande Perrault remis au cinéaste d’un premier ou deuxième documentaire a été décerné à Cédric Houin Varial pour Wakhan, avec mention spéciale à Un pays de silences de Paul Tom. Quant au Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec, remis à l’auteur de la meilleure oeuvre d’art et d’expérimentation, elle coiffe Olivier Godin pour Full Love. Le prix Simplex du meilleur court métrage de fiction est décerné à Monia Chokri pour Quelque chose d’extraordinaire. Le laurier de l’innovation ONF revient à Félix Lajeunesse et Paul Raphaël pour The Sparkling River. Le prix Coop vidéo récompensant la mise en scène d’un court métrage échoit à Geneviève Dulude-Decelles pour La coupe et à Ara Ball pour L’ouragan fuck you tabarnak !

 

Quant au prix TV5 de la meilleure oeuvre franco-canadienne, il couronne Mélanie Léger pour Emma fait son cinéma, avec mention spéciale à Somewhere de Nicolas Ménard.

À voir en vidéo