Gabrielle ne sera pas aux Oscar

Le film Gabrielle, de Louise Archambault.
Photo: Films Séville Le film Gabrielle, de Louise Archambault.

Le film québécois Gabrielle de Louise Archambault ne figure pas sur la courte liste des oeuvres retenues pour la catégorie du meilleur film en langue étrangère de la Soirée des Oscar 2014. Alors que le deuxième long métrage de la réalisatrice faisait partie de la première liste de 76 films retenus pour cette catégorie, le comité de sélection des Oscar a dévoilé vendredi les neuf films retenus pour la première phase de la sélection.

 

De cette courte liste, cinq seront officiellement retenus pour le trophée qu’a notamment gagné Denys Arcand en 2004 pour Les invasions barbares. Les nominations officielles seront dévoilées le 16 janvier. Parmi les films qui ont été préférés à Gabrielle, on compte notamment The Grandmaster (Le grand maître) du Chinois Wong Kar-wai, The Hunt (La chasse) du Hongrois Thomas Vinterberg et Omar du Palestinien Hany Abu-Assad.

 

Du côté de la France

 

Le film de Louise Archambault aura la chance de s’illustrer ailleurs qu’à Hollywood. On apprenait cette semaine que Gabrielle est en nomination dans la catégorie meilleur film francophone hors France aux prix Lumières, décernés par la presse étrangère à Paris aux films français de l’année. Le démantèlement de Sébastien Pilote, également distribué en France, a aussi été cité.

 

Par ailleurs, l’acteur québécois Niels Schneider se voit nommé à la révélation masculine de l’année pour son rôle dans Désordres d’Étienne Faure. Pour le film français du Québécois Christian Duguay Jappeloup, Guillaume Canet est cité pour le meilleur acteur. C’est Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier qui domine le peloton avec cinq citations. Il est suivi de près par La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche (qui aurait dû dominer) et 9 mois fermes d’Alain Dupontel (quatre citations chacun).

 

Le passé d’Asghar Farhadi n’est cité ni au meilleur film, ni au meilleur réalisateur, ni pour Bérénice Bejo à la meilleure interprétation féminine, alors qu’elle avait été couronnée pour ce rôle à Cannes.


Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo