La Tournée du cinéma québécois célèbre son 10e anniversaire

Ségolène Roederer (centre), à la tête de Québec Cinéma, avec son équipe, des cinéastes et des artistes réunis au cinéma Beaubien.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Ségolène Roederer (centre), à la tête de Québec Cinéma, avec son équipe, des cinéastes et des artistes réunis au cinéma Beaubien.

Dix ans, c’est une longue route parcourue : 60 000kilomètres, 35 000 personnes, 200films, 150 invités. Le tout à travers des villes du Québec et d’ailleurs avec la caravane du cinéma québécois. Lundi, Ségolène Roederer, à la tête de Québec Cinéma, avec son équipe réunie au cinéma Beaubien et plusieurs cinéastes et artistes ayant pris la route au cours de la décennie, venait souligner l’anniversaire.

 

La formule est simple, donc : faire des arrêts dans différentes villes pour montrer des films québécois accompagnés de leurs maîtres d’oeuvre ou de leurs acteurs, discuter avec le public, créer des ateliers, organiser des rencontres scolaires. « Notre mission répond aux enjeux du ministre Maka Kotto, qui veut décentraliser le cinéma québécois, le rendre accessible à tous les citoyens », constate Ségolène Roederer.

 

La tournée a grandi au fil des ans. Des voix de la relève prometteuses, comme Kim Nguyen ou Rafaël Ouellet, ont livré leurs fruits. Trente établissements scolaires sont impliqués : trois fois plus qu’en 2003. Entre-temps, la tournée avait étendu ses tentacules au Canada. En 2008, deux trajectoires se sont séparé les territoires : le Québec à l’automne, le Canada au printemps.

 

La Tournée ne comportait que dix villes en 2013. Du 8 octobre au 5 décembre, sa 10e caravane s’arrêtera dans treize villes du Québec, dont deux nouvelles venues : Shawinigan et Drummondville.

 

Selon Joëlle Spérano, directrice de la Tournée, ces films sont des oeuvres tantôt récentes, tantôt issues de la cuvée précédente des Rendez-vous du cinéma québécois ; dans tous les cas jamais présentées dans les cinémas qu’ils visitent.

 

Cette année, les longs métrages de fiction qui circulent sont Les 4 soldats de Robert Morin, L’autre maison de Mathieu Roy, Catimini de Nathalie Saint-Pierre, Émilie de Guillaume Lonergan, Sarah préfère la course de Chloé Robichaud, Une jeune fille de Catherine Martin. Ajoutez cinq documentaires, parmi lesquels Alphée des étoiles d’Hugo Latulippe et Horse Palace de Nadine Gomez, aussi cinq courts métrages dont Chef de meute de Chloé Robichaud.

 

Parmi les 23 artistes attendus en tournée : Hugo Latulippe, Catherine Martin, Mathieu Roy, Marcel Sabourin, entre autres. Des leçons de cinéma et de mentorat seront offertes par 11personnes, dont les cinéastes Bernard Émond, Sébastien Pilote et Nathalie Saint-Pierre.

À voir en vidéo