Légère hausse du box-office grâce à Louis Cyr

Sur ses épaules solides, Louis Cyr de Daniel Roby aura permis une hausse légère des recettes aux guichets québécois de l’été - 83 794 850 $ -, soit 4,7 % de plus que l’an dernier, selon les données récentes de Cinéac. Seule production québécoise au palmarès estival des vingt titres les plus populaires, les recettes de Louis Cyr (3 811 290 $) représentent 82 % des parts de marché du cinéma québécois. Rappelons que des productions commerciales comme Hot dog et Lac Mystère ont mordu la poussière avec respectivement 363 188 $ et 188 103 $ de recettes. Le cinéma américain a écrasé toute concurrence. On peut toutefois espérer un certain succès automnal pour Gabrielle de Louise Archambault.

À voir en vidéo