Tout Forcier à la Cinémathèque

Du 11 septembre au 11 octobre, la Cinémathèque québécoise poursuivra les festivités liées à son 50e anniversaire en présentant une rétrospective exhaustive de l’oeuvre d’André Forcier. Chantre du réalisme poétique, le cinéaste a collaboré de bon gré à l’élaboration du projet intitulé Forcier, l’irréductible, qui couvrira quarante années d’une activité artistique inimitable. Ce sera évidemment l’occasion de savourer une fois encore toute la truculence de L’eau chaude, l’eau frette, de Bar salon et d’Au clair de la lune, mais aussi de découvrir des oeuvres de jeunesse telles Chroniques labradoriennes et Le retour de l’Immaculée Conception, voire de redécouvrir celles de la période tardive, comme Une histoire inventée et Coteau rouge. Artiste libre, grand iconoclaste devant l’Éternel, André Forcier sera rejoint à la Cinémathèque par de nombreux collaborateurs, dont Louise Marleau, Michel Côté et France Castel.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.