​Orson Welles perdu, retrouvé et restauré

Orson Welles
Photo: Source Cinémathèque québécoise. Photo Sam Levin, ministère de la Culture - France. Tous droits réservés. Orson Welles

Un film muet du cinéaste américain Orson Welles datant de 1938 a récemment été découvert dans un entrepôt italien, a révélé la Maison George Eastman, un organisme affilié au Musée international de la photographie et du film. Intitulée Too Much Johnson, cette œuvre qu’on croyait à jamais perdue était à l’origine vouée à être divisée en un triptyque dont chaque partie aurait précédé les trois actes de la pièce du même nom.

Écrite en 1894 par William Gillette, Too Much Johnson est une adaptation de la comédie La plantation Thomassin, de Maurice Ordonneau. L’intrigue met en scène un homme d’affaires coincé dans une série de mésaventures et de quiproquos. Le Mercury Theater, la troupe d’Orson Welles, la joua à New York en août 1938 sans apport cinématographique, et sans rencontrer grand succès.

Welles ne termina jamais complètement le montage du film, qui ne fut par la suite jamais projeté en public. À la fin des années 1960, le cinéaste, qui avait pratiquement oublié Too Much Johnson, en découvrit une copie dans sa villa, en Espagne. En 1971, un incendie la rasa et on crut la seule copie du film détruite.

Ce sont deux employés de Cinemazero, une association italienne spécialisée dans la diffusion de cinéma de répertoire, qui sont tombés par hasard sur une copie du film dans un entrepôt appartenant à l’organisme. La Maison George Eastman, en collaboration avec les Archives cinématographiques italiennes Cineteca del Friuli, s’est chargée de restaurer la précieuse pellicule de nitrate.

« Tenir entre ses mains la même copie qu’Orson Welles a personnellement éditée il y a 75 ans provoque une émotion qui est tout simplement impossible à décrire », a déclaré Pablo Cherchi Usai, curateur senior à la Maison George Eastman.

Too Much Johnson, qu’Orson Welles a tourné trois ans avant Citizen Kane, met en vedette Joseph Cotten, journaliste inquisiteur dans ce dernier film et partenaire de Welles dans Le troisième homme (Carol Reed, 1949). Le film sera projeté en grande première au festival du film muet Le Giornate del Cinema Muto, à Pordenone, en Italie. La première américaine se tiendra à New York le 16 octobre à la Maison George Eastman (www.eastmanhouse.org).

À voir en vidéo