Le Québec à Annecy

Le 37e Festival international du film d’animation d’Annecy, le plus important du monde dans sa catégorie, démarrait lundi et se poursuivra jusqu’au 15 juin avec 236 films issus de 45 pays. Une tendance : le retour marqué à l’animation traditionnelle après la vogue de la 3D. Le délégué artistique du rendez-vous, le Québécois Marcel Jean, orchestrait sa première édition.

Le Québec est très représenté. Dans le tout nouveau volet Off-Limits, Cochemare des Québécois Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (derrière le très primé MadameTutli-Putli), produit par PHI Films, était présenté en première mondiale. Cette animation 3D (il en reste) sur les visions hallucinées d’une biologiste, formule hybride, donne la vedette à Sylvie Moreau.


L’ONF règne en maître : lancé en première mondiale, en compétition, Subconscious Password (Jeu de l’inconscient) de Chris Landreth (oscarisé avec Ryan) en 3D aussi, aventure loufoque d’un homme qui cherche en vain le nom d’une connaissance. En compétition également : Le banquet de la concubine de Hefang Wei et Gloria Victoria de Theodore Ushev (derrière Lipsett Diaries). L’automne de Pologne de Pierre-Luc Granjon et Antoine Lanciaux concourra pour les Spéciaux TV.


Parmi les courts métrages de l’ONF hors compétition : Soup of the Day de Lynn Smith etHollow Land de Michelle et Uri Kranot. Réflexion de Sylvie Trouvé sera présenté dans la section Off-Limits.

À voir en vidéo