Moisson de prix au 31e FIFA

Le 31e Festival international du film sur l’art (FIFA) s’est clôturé dimanche après dix jours de projections et 248 films de 28 pays. Le jury présidé par Olivier Kaeppelin, le directeur de la Fondation Maeght, a accordé son Grand Prix à Helsinki Music Centre-Prelude des Finlandais Matti Reinikka et Miisa Latikka. Le Prix du jury couronnait de son côté Hard Light/Lumière crue du Canadien Justin Simms. Le laurier de la création est allé à Glauser du Suisse Christoph Kühn, celui du meilleur essai à Brancusi du Hollandais Alain Fleischer et celui de la meilleure biographie à Huguette Oligny, le goût de vivre du Québécois Pascal Gélinas. C’est Dans un océan d’images d’Helen Doyle qui repart avec le prix du meilleur film canadien et Corno de Guy Edoin avec celui du public, alors que le prix Tremplin pour le monde était remis à Joe Balass pour La longueur de l’alphabet.