Marilyn Monroe, icône et lectrice

Le site Open Culture a consulté le catalogue de la société Christie’s, qui a vendu en 1999 la plupart des 436 ouvrages qui couvraient les rayons de la bibliothèque de Marilyn Monroe à sa mort en 1962. Sans surprise, les titres, et les préoccupations dont ils rendent compte, sont souvent en porte-à-faux avec l’image de blonde superficielle dont l’icône cherchait à se départir vers la fin de sa courte vie. Se côtoyaient, en vrac, des classiques de la littérature (Thomas Mann, Ernest Hemingway, F. Scott Fitzgerald, James Joyce, Marcel Proust, Émile Zola) et du théâtre (Anton Tchekhov, Tennessee Williams, Clifford Odets, Arthur Miller, avec qui elle fut mariée de 1956 à 1961), des essais philosophiques et politiques, tout Freud, ainsi que des livres pratiques comme Comment voyager incognito ou encore Comment soigner et éduquer son enfant, du docteur Benjamin Spock.

À voir en vidéo